Molière et Les précieuses ridicules


moliereCette semaine, je vous signale une assez bonne comédie française  « Molière » de Laurent Tirard (2007) avec Romain Duris, Fabrice Luchini et Edouard Baer. Les dialogues sont assez drôles et savoureux. Le scenario réinvente les mésaventures de M. Jourdain (Luchini), personnage de Molière dans Le Bourgeois gentilhomme. Molière nous avait montré les artifices de ce M. Jourdain : de la perruque qui cache une tête chauve jusqu’aux formules et styles de français qui veulent cacher un esprit médiocre. Dans ce film, on voit les comédiens d’une troupe italienne de la commedia dell’arte avec leurs masques. Il y a une sorte d’hommage mutuel. Chacun appréciant l’art de l’autre troupe théâtrale.

note: 6+ /10

Les pièces de théâtre de Molière sont toujours d’actualité dans les rapports humains avec quelques adaptations. Voici un échange d’amabilité extrême lu il y a quelques années sur un forum français de cinéma. Je vous cite en italique cet extrait dont j’ai juste changé les noms avec Monsieur et les titres de films d’horreur par des pièces de théâtre de Molière.

«Je ne puis, Monsieur, qu’apprécier votre message et remercier, à mon tour, ceux qui s’efforcent de proposer des critiques, des points de vue détaillés ou des analyses un peu plus développées sur les pièces de théâtre, et non de simples bavardages anodins – même s’il m’arrive aussi d’intervenir de façon parfois futile.»

Cet extrait ne fait il pas partie des Précieuses Ridicules de Molière, non ?
J’aime bien aussi ce passage qui a un certain style :

«Permettez-moi, Monsieur de vous redire toute mon admiration pour la façon absolument remarquable dont vous analysez les signes et faites remarquer les rapports sous-jacents ! J’avais déjà applaudi des 2 mains (*) à une remarquable introduction que vous aviez faite sur la séquence inaugurale de L’école des femmes (si remarquable, d’ailleurs que vous m’avez, depuis lors, un peu paralysé : que dire sur ce film que vous n’ayez dit ?). Vous récidivez sur l’excellent Malade imaginaire, nous donnant à voir, et mieux encore à percevoir certaines réalités peu perceptibles ou certaines volontés du réalisateur, qui nous ouvrent de nouveaux et passionnants abîmes.
Sans flagornerie aucune, merci d’être avec nous !
»

Oui aucune

(*) Avec une main ou 2 pieds c’est moins pratique. 😀

2 commentaires sur “Molière et Les précieuses ridicules

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s