Caos calmo


guarda la scheda su CinemaItaliano.info!
Caos calmo (2008) IMDb
Réalisateur : Antonio Luigi Grimaldi

Acteurs italiens : Nanni Moretti, Valeria Golino, Alessandro Gassman, Isabella Ferrari (as Eleonora), Silvio Orlando
Acteurs français : Hippolyte Girardot, Charles Berling, Denis Podalydès et Roman Polanski

Synopsis: La mort soudaine de Lara, son épouse, bouleverse la vie heureuse de Pietro, jusque-là comblé par sa famille et son travail. Le jour de la rentrée, Pietro accompagne à l’école sa fille Claudia, 10 ans et décide subitement de l’attendre. Il se réfugie dans sa voiture, garée en face de l’école primaire. Il fait de même le lendemain et les jours suivants. Il attend que la douleur se manifeste et observe le monde. Il découvre petit à petit les facettes cachées des gens qui l’entourent et l’abordent. Ses chefs, ses collègues, ses parents, ses amis, tous cherchent à comprendre ce drôle de « calme chaos » qui l’habite.

note: 7 /10

Voici un drame romance italien intéressant et bilingue italien français tiré d’un roman. Les acteurs français s’expriment bien en italien et sans aucun doublage. Je n’apprécie pas en général le jeu d’acteur « stone face » de Nanni Moretti avec ses scénarios d’intello engagés à la gomme quand il réalise. il semble avoir muri et parait presque sympathique. J’espere que cette critique positive ne va pas m’attirer ses fans. C’est le seul bon film dans lequel il a joué, jusqu’à date de ce que j’ai vu parmi tout ses stronzates. Voilà ils sont repartis, ouf ! 😆

C’est tout ?

Oui vous trouverez probablement déjà trop critiques en français et italiens de professionnels et de spectateurs sur le web pour ce film récent. Vous pouvez le visionner sans avoir l’impression d’avoir gâcher votre temps.

[Youtube= »http://www.youtube.com/watch?v=6ZnfiKcOPgI »%5D

Critique du film « Caos calmo »

2 commentaires sur “Caos calmo

  1. Franchement s’il y a bien une chose qui commence à devenir pénible, c’est l’utilisation systématique des enfants-adultes qui sont plus matures que leur parents, bien souvent à côté de la plaque. Ce schéma est présents dans quasi tous les films, Basta !

    Autre thème qui revient trop souvent, chez Paolo Virzi notamment: des personnages particulièrement névrosés qui d’un coup, en général à la fin du film, s’épanouissent à l’occasion d’un changement dans leur vie. Même si au fond, ça colle bien avec ce qu’on peut voir autour de nous aujourd’hui, quand c’est trop « gros » ça ne passe pas.

  2. Oui je suis bien d’accord. Ceci dit je précise que mon spectre cinéma actuel est limité assez aux comédies avec quelques exceptions.

    Le public cinéma est plus jeune qu’avant et on essaye sans doute de le flatter. Les cinéastes européens ont compris l’intérêt du happy-end. Le cinéma est aussi un business de masse avec des impératifs de plaire pour rentabiliser l’investissement.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s