Pranzo di Ferragosto


Pranzo-di-FerragostoPranzo di ferragosto (2008) IMDb
VF: Le déjeuner du 15 août

Réalisation, scénario et acteur principal : Gianni Di Gregorio

Synopsis : Bien que d’âge avancé, Gianni vit dans une vieille demeure au centre de Rome en compagnie de sa mère qui demande beaucoup de services, ne lui laissant que peu de temps libre pour aller boire un verre au bistrot. Les divers propriétaires du bâtiment où habitent Gianni et sa mère, menacent de les expulser car ils n’ont pas payé leurs charges de copropriété depuis longtemps. Toutefois, la veille de la fête de l’Assomption, une solution se présente à Gianni pour se sortir de cette situation: le gérant du bâtiment lui propose de s’occuper de sa propre mère  en contrepartie l’annulation des charges impayées. Victime d’un malaise, Gianni appelle son ami médecin, qui lui demande à son tour un service: de prendre en charge sa maman durant ces mêmes deux jours. Gianni accepte plus ou moins contraint sans savoir encore qu’il va passer deux jours épuisants entouré finalement  de quatre personnes âgées qui vont lui en faire voir de toutes les couleurs.

note: 7 /10

Une comédie qui retransmet met bien une ambiance naturelle comme un documentaire avec des plans long qui peut rappeler un réalisateur français comme Jacques Rivette mais avec une durée réduite à 75 min. On découvre des petits moments d’oisiveté à boire un petit verre de vin assis sur un trottoir en regardant passant des touristes allemands et en échangeant des banalités avec un ami « pilier de bar ».

Le film se déroule principalement dans cet appartement mais on découvre un peu la ville de Rome à travers les commissions qu’il fait pour ses repas. Au milieu des caprices de ces hôtes, piaillements et autres radotages, Gianni tente d’accomplir dignement son devoir d’hospitalité et de tenir le coup – on s’amuse de voir ses nerfs mis ainsi à l’épreuve.

Sur IMDb et des sites français, le genre est Drame et certains sites italiens l’identifient comme une comédie. C’est à l’image de notre vie, une sorte de comédie dramatique avec ses moments de sourire, d’inquiétude, de petites disputes et de reconciliations.

Entretien avec le réalisateur

J’ai vécu dix ans avec ma mère, alors âgée entre 80 et 90 ans… Au cours de l’été 2000, le gérant de l’immeuble, responsable du syndic, m’a proposé de garder sa mère durant les vacances du 15 août en échange de mes dettes de copropriété. J’ai refusé. Mais cela m’a cependant fait réfléchir à la situation : que se serait-il passé si j’avais accepté de garder sa mère en même temps que la mienne ? L’idée du film vient de là. Il est vrai qu’en Italie, notamment dans les grandes villes, le problème des personnes âgées, qui souvent vivent dans les familles, devient crucial au moment de l’été et impose une organisation afin de ne pas les laisser seules. L’idée est née immédiatement et j’ai donc écrit tout de suite quelque chose. Mais lorsque j’ai fait lire le script à des producteurs, tous m’ont découragé : « Un film avec des personnes âgées, ça n’intéresse personne. Ce n’est pas commercial. ». J’ai donc abandonné le projet dans un premier temps. Bien des années plus tard, j’ai trouvé le financement et j’ai retravaillé le scénario.

Bande annonce en italien (VO) avec sous-titres en français.

Critique du film « Le Déjeuner du 15 août »

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s