Guardia, guardia scelta, brigadiere e maresciallo


Sordi 1956 GuardiaGuardia, guardia scelta, brigadiere e maresciallo (1956) IMDb

Réalisateur: Mauro Bolognini

Scénaristes: Paolo Frascá (histoire), Ruggero Maccari, Nicola Manzari et Ettore Scola

Acteurs :
Alberto Sordi … policier Alberto Randolfi
Peppino De Filippo … Sergeant Giuseppe Manganiello
Aldo Fabrizi … Brigadier Pietro Spaziali
Gino Cervi … Maréchal
Nino Manfredi … policier Paolo

Synopsis: Plusieurs histoires sont judicieusement entremêlés avec comme point commun un groupe de cinq agents de police pour le traffic automobile à Rome. Alberto (Sordi) est un policier zélé qui donne beaucoup de contravention, trop au gout du Maréchal. Il désire devenir interprète et passe un examen de français qui se révèlera désastreux. Le policier Giuseppe (Peppino), compositeur, désire écrire un hymne pour l’orchestre de la police dans lesquels lui et ses collègues joueraient. Mais les ennuis commencent lorsqu’il se met à « inventer » des mélodies qui sont en réalité le travail de grands compositeurs (Verdi). Le brigadier (Fabrizi) se préoccupe de sa fille qu’il doit marier. Le Maréchal (Cervi) est un homme humain et compréhensible qui doit gérer au mieux ses agents avec leurs différentes lubies.

note: 9 /10

Un tel casting est assez exceptionnel et cette comédie est à la hauteur. On ne s’ennuie pas un seul instant avec toutes les péripéties qui s’y passent. Nino Manfredi a le plus petit rôle des 5 policiers mais il donne plusieurs fois la réplique à Sordi. Sur l’affiche cinéma, son nom apparait en tout petit en bas à gauche. Dans cette comédie, se dégage au delà de la hierarchie sociale et policiere une fraternité, camaraderie toute italienne avec un zeste de morale, d’une certaine nonchalance et de candeur typique de cette époque.

Partie de cartes entre policier avec Peppino, Fabrizi et Cervi. (extrait en VO)

Un commentaire sur “Guardia, guardia scelta, brigadiere e maresciallo

  1. Abbastanza divertente, ma niente di eccezionale, nella media della commedia all’italiana anni Cinquanta: addirittura 9? E ai film più conosciuti di Bolognini cosa daresti allora? Lui ha fatto soprattutto film tratti da opere letterarie, come i pasoliniani La notte brava e La giornata balorda, il brancatiano Il bell’Antonio, lo sveviano Senilità, il moraviano Agostino e il pratoliniano Metello, forse il suo film migliore e di maggior successo…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s