I compagni


I compagni (1963) IMDb

VF: Les camarades

Realisateur : Mario Monicelli

Scénaristes :  Age et Scarpelli, Mario Monicelli

Acteurs:
Marcello Mastroianni … Sinigaglia
Renato Salvatori … Raoul
Folco Lulli … Pautasso
Annie Girardot … Niobe
Bernard Blier … Martinetti

Synopsis : Une usine de tissage, à Turin, à la fin du XIXe siècle ou les ouvriers, y travaillent quatorze heures. Un jour, un vieil homme se prend la main dans les rouages d’une machine. Ses camarades organisent une collecte, puis se rendent, en délégation, chez le directeur dont ils désirent attirer l’attention sur les pénibles et dangereuses conditions de travail. Martinetti est chargé de prendre la parole. Mais les délégués ne sont reçus que, furtivement, par le chef du personnel. Les ouvriers décident alors d’actionner la sirène marquant la fin du travail une heure plus tôt. Leur entreprise échoue. Pautasso, le responsable de cette mission, est mis à pied pour quinze jours, les autres ont une amende. Arrive alors dans la ville, venant de Gênes, le professeur Senigaglia. Aidé par l’instituteur, il convaint les ouvriers de la nécessité d’une lutte organisée et de l’emploi d’une arme redoutable : la grève. Après l’échec des négociations, les patrons font appel aux briseurs de grève. Une violente bagarre éclate entre ceux-ci et les grévistes. C’est à cette occasion que Pautasso meurt, écrasé par un train. Recherché par la police, le professeur trouve refuge chez Niobé, la prostituée. Plus tard, après une tentative d’occupation de l’usine, la troupe intervient. Un jeune homme est tué. Raul, un des meneurs, doit s’enfuir. Les ouvriers reprennent le travail, tandis que le professeur est conduit en prison.

note: 7 /10


Voici une fresque sociale sur la première grève ouvrière à une époque charnière de l’histoire italienne assez peu chargée d’effets romanesques et d’éléments dramatiques. Ni un pur documentaire sur la condition ouvrière, dans un style de propagande, et ni une reconstitution néo-réaliste à la Zola, ce film n’a pas connu un grand succès commercial et sa sortie en France a été tardive. Cependant les dialogues entre ce professeur cultivé et politisé avec ces ouvriers parfois illettrés est intéressant et sonne assez juste. On a le sentiment que le réalisateur en plus d’exposé sa vision politique a une volonté pédagogique pour ses spectateurs à travers  les dialogues entre le professeur et ses ouvriers.

A découvrir.

long extrait (12 min) avec Marcello Mastroianni et Anne Girardot

3 commentaires sur “I compagni

  1. Ahhhh… J’ai rencontré ces compagnons lors du Cinémed consacré à Marcello Mastroianni. Mario Monicelli n’était pas présent. Paradoxalement, il l’était pour la projection d’Une journée particulière. Quoiqu’il en soit, ce fut un bon moment de cinéma italien, engagé, brut, drôle et violent à la fois, cruel, tragique, une belle claque mélodramatique. J’aime beaucoup ce film. Je me souviens l’avoir vu dans un ciné-club quand j’étais tout petit (école ou collège). Bourré d’acteurs, le talent y pullule.

  2. Quand je l’ai vu je m’attendais à une excellente comédie de Monicelli et j’ai été un peu déçu avec un ton assez souvent dramatique. Ceci dit avec le recul, c’est un tres bon film avec une distribution franco-italienne prestigieuse.

    Je pense que je vais ajouter dans mes liens ce festival du cinema méditéranéen : Cinemed

  3. Oui effectivement, le ton est volontiers triste, grave parfois. L’aspect « comédie » passe au second plan, un peu plus encore que dans La grande guerre qui touche au drame sur la fin, quand les deux personnages sont rattrapés par l’horreur de la guerre.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s