Ovosodo


Ovosodo (1997)  MyMovies.it

Réalisateur: Paolo Virzì

Scénaristes : Francesco Bruni et Furio Scarpelli d’apres une histoire de Paolo Virzì.

Acteurs :
Edoardo Gabbriellini … Piero
Nicoletta Braschi … Giovanna
Claudia Pandolfi … Susi

Synopsis :
Élevé dans une banlieue ouvrière de Livourne, dit Ovosodo, Piero arrive péniblement dans un lycée classique. Il devient l’ami de Tommaso riche et révolté. Il tombe amoureux pour une cousine de son ami. Il est rejetée après son service militaire et trouve du travail dans l’usine du père de Tommaso, jusqu’à ce qu’il trouve une colocataire du même âge. Le voilà bien établi :  mari, père et travailleur.

note: 9 /10

Comme je l’ai indiqué dans mon premier article sur Paolo Virzi, j’ai découvert il y a environ 5 ans ce réalisateur italien avec sa comédie My name is Tanino (2002)  dans lequel le personnage principal s’envole pour les USA rejoindre une amie croisée sur une plage et fuir le service militaire italien. J’ai ensuite découvert ce film qui m’avait également enchanté. Je le considère un peu comme le successeur pour la comédie italienne de Dino Risi et Mario Monicelli bien que son avant dernier film m’avait déçu Tutta la vita davanti. D’ailleurs Furio Scarpelli qui a collaboré avec ces 2 célèbres réalisateurs italiens a participé au scénario du film. Les 100 min défilent magiquement vite bien que le film soit riche en idées et situations diverses.

Le film retrace l’enfance et l’adolescence de Piero à Livourne, dans le quartier populaire d’ Ovosodo, son lien avec Tommaso, riche et révolté, le voyage à Rome à la recherche de Lisa, son rapport avec Susy et le passage difficile à la maturité.

Tommaso et Piero

Dans Ovosodo, il n’y a aucune star mais tous les acteurs jouent bien et ca se regarde presque comme un documentaire « roman photo » avec l’immersion en plus. Le récit narratif du personnage principal fais penser à la lecture d’un journal intime ou au résumé d’un épisode d’une série TV mais tout en allant plus en profondeur dans la psychologie des personnages. Ce réalisateur est un signe du renouveau de la comédie italienne apres les années 80 et début 90 assez maigre en film de qualité.

Spécial Grand Prix du Jury au Festival de Venise.

Premier jour d’école – extrait VO

2 commentaires sur “Ovosodo

  1. Virzì met tout son art pour nous transporter dans une ville en particulier, que se soit Livourne des années 80 dans Ovosodo ou la Rome actuelle dans Caterina va in città. Deux films que j’aime bien mettre en parallèle.

    Dans les deux le réalisateur suit les années d’adolescence de son personnage principal, Piero dans le premier puis Caterina dans le second. Il nous montre leurs familles difficiles, leurs amis du lycée et leurs premiers amours. Bref on suit l’histoire de deux anti-héros des plus sympathiques dont la personnalité n’est pas trop affirmée.

    En 2008 est sorti Tutta la vita davvanti, un film légèrement surréaliste, à la limite du réel, mais surtout très humain sur le monde sans pitié (?) des call-center. Les rôles les plus risibles et antipathiques ne sont jamais caricaturaux, au contraire Virzì fait ressortir leurs faiblesses, ce qui je trouve donne une touche très humaniste au film.

  2. Oui c’est vrai on peut mettre en parallèle ce film avec Catterina va in città que j’ai un peu moins apprécié.

    Concernant Tutta la vita davanti, la deuxieme partie m’a plutôt déçu.

    Bon envol à votre nouveau blog cinema. Je l’ai rapidement consulté. J’ajouterai le titre original même s’il est visible sur l’affiche.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s