Teresa Venerdì


Teresa Venerdì (1941) IMDb

VF: Mademoiselle Vendredi

Réalisateur: Vittorio De Sica

Scénaristes: Aldo De Benedetti , Vittorio De Sica, Gherardo Gherardi, Margherita Maglione, Franco Riganti et Cesare Zavattini d’apres le roman de l’écrivain hongrois Rudolf Torok.

Acteurs:
Vittorio De Sica … Docteur Pietro Vignali
Adriana Benetti … Teresa Venerdì
Anna Magnani … Maddalena Tentini / Loretta Prima
Virgilio Riento … Antonio

Synopsis: Une jeune orpheline (enfant trouvée), Teresa Venerdi, tombe amoureuse du séduisant docteur de l’orphelinat dans lequel elle vit, le Dr Pietro Vignali. De son côté, l’homme est éperdument amoureux d’une fascinante chanteuse, Loretta Prima, mais est fiancé avec une riche héritière dans l’espoir qu’elle l’aidera à payer ses dettes qui l’affligent. Par amour, l’intelligente et gentille Teresa réussit à trouver une solution qui satisfait les créditeurs du bien-aimé, à évincer la rivale, à dénouer les fiançailles par intérêt et rend sage le désinvolte médecin. Vraiment celle-là qui semblait ne rien connaître du monde……

note: 6 /10

Voici un des premiers films de Vittorio De Sica, un célèbre acteur italien et réalisateur  de classiques néoréalistes comme Sciuscià, Ladri di biciclette, Miracolo a Milano et Umberto D. Ce film ne manque pas de charme avec la jeune Adriana Benetti qui joue de manière théâtral et Anna Magnani qui interprète le personnage un peu autobiographique d’une actrice de variétés vulgaire et pleine d’ambitions.

Sur cette photo, son chapeau projete une ombre de corne sur le mur. On dit en italien d’une personne qui  est « cocue » ou trompée par son conjoint(e) qu’elle porte les cornes.

3 commentaires sur “Teresa Venerdì

  1. Carino, ma non tra le cose migliore di Vittorio De Sica, come I bambini ci guardano e i suoi capolavori neorealisti Sciuscià, Ladri di biciclette, Miracolo a Milano e Umberto D: anche se il tuo sito è dedicato alla commedia all’italiana e non al cinema neorealista o a quello d’impegno civile (Rosi, Petri…), se parli di De Sica non puoi non ricordare questi grandi film che tu manco citi…

  2. Merci Alessandro de compléter mes articles que j’écris en amateur et assez rapidement. Évidement les films que tu cites sont abordes dans les encyclopédies de cinéma et je n’ambitionne pas de les concurrencer mais de parler des nombreux oublis.

  3. E comunque questa è commedia dei telefoni bianchi, più che commedia all’italiana vera e propria – quella di Sordi, Tognazzi, Gassman e Manfredi per capirci…

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s