Infanzia, vocazione e prime esperienze di Giacomo Casanova Veneziano


Infanzia, vocazione e prime esperienze di Giacomo Casanova Veneziano (1969)

VF (1976) : Casanova, un adolescent à Venise

réalisateur: Luigi Comencini

scénaristes: Suso Cecchi D’Amico & Luigi Comencini

acteurs:
Leonard Whiting : Casanova.
Claudio De Kunert : Casanova enfant.
Maria Grazia Bucella : Zanetta.
Senta Berger : Giulietta Cavamacchia.
Lionel Stander : don Tosello.
Tina Aumont : Marcella.
Cristina Comencini : Angela.

synopsis: Giacomo Casanova est élevé par sa grand-mère dans un quartier pauvre de Venise jusqu’au retour de ses parents comédiens. Son père, Gaetano, fatigué de sa vie errante, s’installe à Venise au grand désespoir de sa mère, l’exubérante Zanetta, qui profite du carnaval pour se faire engager dans une troupe. Malade, Gaetano meurt. Giacomo, alors âgé de huit ans, est envoyé à Padoue où son pré- cepteur, le prêtre Don Gozzi, le prend sous sa protection. À seize ans, Giacomo est de retour à Venise. Devenu bibliothécaire d’un vieil aristocrate libidineux, admiré des belles Vénitiennes qui se pressent à ses sermons, invité dans les salons de la fine fleur de la société, le brillant abbé succombe peu à peu au luxe et au plaisir. Ramené à la raison par Don Gozzi, Giacomo s’apprête à retourner au séminaire quand une jeune aristocrate amoureuse de lui l’emmène dans sa famille avec l’espoir qu’il l’enlèvera. Mais, après une nuit de folie avec les deux cousines de la jeune fille, Giacomo embrasse la carrière de libertin…

note: 7 /10

Les principaux acteurs ne sont pas italiens donc on peut voir la version anglaise ou française. Ceci dit le réalisateur, le scénariste et le personnage historique Giacomo Casanova le sont. Un des films le plus fidèle a l’histoire de Casanova. C’est pas bien difficile avec le Casanova de Fellini qui était surtout le fruit de son imagination. Comencini en profite pour reconstituer de façon magistrale la vie à Venise au XVIIIe siècle.

Je vous recommande de lire le début de la longue ‘autobiographie « Histoire de ma vie » (3000p)  avec l’évasion de la prison de plomb. C’est écrit en français avec qq italianismes par Casanova dans la version non édulcorée. Ca devient un peu répétitif et ennuyant par la suite mais il y a des passages intéressants. Il n’a pas fini de l’écrire.

Le film sort en France 7 ans apres la sortie en Italie !
Peux t’on parler d’un film italien avec les principaux acteurs qui ne le sont pas ?

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s