Une pure affaire


Une pure affaire (2011, 88 min)

réalisateur et scénariste: Alexandre Coffre

acteurs:
François Damiens : David Pelame
Pascale Arbillot : Christine Pelame
Laurent Lafitte : Brice Teller
Gilles Cohen : Patron
Didier Flamand : Michel
Nicolas Marié : Philippe Dalambert
Elise Larnicol : policière commissariat

synopsis: David Pelame a la quarantaine. Il est marié à Christine depuis assez longtemps pour avoir oublié qu’ils s’aimaient autrefois. Il a deux enfants avec qui la communication se fait de plus en plus rare. Professionnellement, David n’est jamais devenu le grand avocat associé d’un cabinet de renom qu’il rêvait d’être mais plutôt un simple gratte-papier qui excelle dans les tâches les plus rébarbatives. Bref, la vie de David ne fait pas rêver. Si on avait un conseil à lui donner ?… Ce serait qu’il se ressaisisse. C’est ce qu’il va faire, en découvrant, le soir de Noël, une valise pleine de cocaïne et un téléphone croulant sous les appels de clients. David pense alors avoir trouvé le moyen de relancer sa vie.

note: 5+ /10

Cette comédie française de Alexandre Coffre est inspiré d’une nouvelle Powder de Matthew Kneale. Au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2011 il a reçu le Prix Spécial du Jury et Double Prix d’Interprétation pour François Damiens et Pascale Arbillot.

Les deux acteurs principaux jouent bien mais après un bon début le film veut monter crescendo et devient moins crédible et interessant. Les enfants de ce couple sont assez insupportable et m’inspire qu’une bonne paire de claques. :mrgreen: Au lieu de cela, c’est la mère qui prend la claque de sa fille.

Gilles Cohen interprète bien le truand grossiste de cocaïne avec son homme de main qui le suit comme son ombre. Nicolas Marie est également bon et convaincant en patron d’un cabinet d’avocat

Plusieurs ingrédients font qu’elle mérite de figurer parmi les comedies all’italiennes. En effet, nous trouvons parfois un humour féroce et cocasse avec les arguments que trouve David pour écouler davantage sa cocaïne. Le spectateur prend parfois peur pour le couple. Il devient triste quand on sent le couple se déchirer. Nous ressentons la colère face aux enfants qui font des bêtises ou face au collègue de travail de David qui essaye le chantage. Enfin avec la scène de séance de thérapie, il y a une légère tentative de moralisation. Cette maestria de sentiments et de rebondissements n’est pas toujours vraisemblable a cause davantage du scenario que les acteurs qui jouent bien dans l’ensemble.

Avec la crise économique actuelle, qui sert d’ailleurs d’explication ou de justification de la mère a sa fille, plusieurs couple en France ou en Italie seraient tenter de trouver un moyen +- légal pour arrondir leur fin de mois, difficile sinon.

Bande Annonce en français.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s