Carnage


Carnage (2011, 80 min)

réalisateur: Roman Polanski
scenaristes: Yasmina Reza et Roman Polanski

Jodie Foster … Penelope Longstreet
Kate Winslet … Nancy Cowan
Christoph Waltz … Alan Cowan
John C. Reilly … Michael Longstreet
Roman Polanski …  Le voisin de palier

synopsis: Deux couples se rencontrent dans l’appartement de l’un d’eux après que leurs fils respectifs se soient battus dans un parc. Nancy et Alan éprouvent des difficultés à communiquer, principalement parce qu’Alan, un avocat reconnu, parle toujours au cellulaire avec son associé et ses clients. Pénélope et Michael semblent beaucoup plus en harmonie, mais plus la journée s’étire, plus ils consomment d’alcool, plus leur belle communion se dégrade.

note: 9+ /10

Le scenario est une adaptation de la pièce « Le Dieu du carnage » de Yasmina Reza. C’est une écrivaine et actrice née a Paris en 1959 de parents juifs slaves. C’est la première bonne surprise cinématographique de l’année 2012 ! Un vrai régal avec cet humour noir !

C’est assez rare de voir un film avec des acteurs américains être aussi bon dans un huis clos et avec des dialogues de cette qualité. La dimension psychologique et sociale est excellente. Le film ne dure que 80 min et malgré l’intensité émotionnelle on pourrait en voir davantage. Les quatre acteurs jouent tres bien leur rôle même si je trouve Judith Foster toujours un peu trop surexcite. La direction d’acteur est excellente.

L’humour noir grinçant est assez italo-français et juif mais les conventions sociales sont américaines. Le mélange est détonant et c’est un vrai régal après la comedie un peu décevante de Ettore Scola La Cena qui durait 2h07 et qu’on pourrait améliorer en retirant les mauvaises scènes pour ne garder que maximum 1h. Un huis clos qui se passe dans un restaurant. Ici Polanski donne une leçon d’efficacité magistrale et nous montre un réalisateur qui a su rester lucide et incisif.

Au départ nous avons de l’hypocrisie et les conventions sociales américaines qui dominent les échanges. Puis arrive une sorte d’affrontement entre le couple de parent dont le fils a été blesse et le couple de parent du fils qui l’a frappe. Puis l’union des deux couples se lézardent et l’alcool aidant une misogynie apparaît chez les pères qui forment une sorte de nouvelle coalition masculine qui va faire face une coalition féminine des mère assez rapide et spontanée. La transition est bien amené, réaliste et amusante.

Ce film a gagné plusieurs récompenses dans plusieurs festivals dont la meilleure adaptation pour le scenario et pour la performance des acteurs. Les quatre acteurs jouent tres bien leur rôle respectif mais j’ai eu un plaisir particulier avec Christoph Waltz qui interprète un avocat d’affaire qui utilise beaucoup son téléphone mobile.

Si vous aimez l’humour grinçant alors vous devriez adorer ce huit clos qui est un chef d’œuvre d’humour noir.

A propos de la classification du film suivant les pays qui est source de rire chez moi :
Les critiques américains de la MPAA sont des veritables crétins car il est classe R (-17) aux USA. Il est interdit aux moins de 15 ans en Angleterre et moins de 14 ans en Ontario (Canada). 😆 L’interdire au moins de 7 ans, comme en Suisse, me semble bien plus censé et intelligent.

Bande Annonce en VO avec sous-titres en français

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s