Mais où est donc passée la septième compagnie ?


Mais où est donc passée la septième compagnie ? (1973)

Réalisation et scénario: Robert Lamoureux

Jean Lefebvre … Pitivier
Pierre Mondy … Sergent Chaudard
Aldo Maccione … Tassin
Robert Lamoureux … Colonel Blanchet
Pierre Tornade … Capitaine Dumont
Jacques Marin … L’épicier
Marcelle Ranson-Hervé … Mme Thévenay
Erik Colin … Lieutenant Duvauchel
Paul Bisciglia … Le père
Robert Dalban … Le fermier

synopsis: Lors de la débâcle de juin 1940, la septième compagnie de transmission, camouflée dans un bois, est capturée par les Allemands. Seuls trois hommes partis en éclaireurs échappent à l’ennemi : Pithiviers, Tassin et le sergent-chef Chaudard.

note: 7+ /10

Je vous parle de cette comedie française avec Aldo Maccione pour rendre un hommage a Pierre Mondy qui vient de nous quitter a 87 ans.

Pierre Cuq, son nom à l’état-civil, est né le 10 février 1925 à Neuilly-sur-Seine. Après des études secondaires à Albi (Tarn), il vient à Paris suivre des cours d’art dramatique chez René Simon. Il débute à l’écran en 1949 dans Rendez-vous de juillet de Jacques Becker.

Acteur polyvalent, Pierre Mondy devient rapidement un des seconds rôles les plus appréciés du cinéma français, au générique de films policiers, de guerre, de comédies -son genre de prédilection- mais aussi de fresques historiques comme Austerlitz d’Abel Gance (1959). Son interprétation de Napoléon sera unanimement saluée.

La consécration populaire vient dans les années 70 avec son rôle du sergent Chaudard dans la trilogie de la Septième compagnie (1973-1977). Il a joué au total dans plusieurs dizaines de films, dont Le Triporteur de Jack Pinoteau (1957), Le comte de Monte-Cristo de Claude Autant-Lara (1961), Bébert et l’omnibus d’Yves Robert (1963), Week-end à Zuydcoote d’Henri Verneuil (1964), Compartiments tueurs de Costa-Gavras (1964), La nuit des généraux, d’Anatole Litvak (1966), Vos gueules les mouettes de Robert Dhéry (1974), Le téléphone rose d’Edouard Molinaro (1975), La cage aux folles du même réalisateur (1978), Pinot simple flic de Gérard Jugnot (1984).

Ces dernières années, Pierre Mondy se consacrait essentiellement au théâtre et à la télévision. Au théâtre, il a joué ou mis en scène de nombreuses pièces, notamment de Feydeau. Plusieurs de ses mises en scène ont connu de grands succès, comme Oscar, La cage aux folles ou Le dîner de cons. Il a également incarné, à la télévision de 1992 à 2005, le commissaire Cordier dans Les Cordier, juge et flic et tournait récemment Vieilles canailles pour TF1.

C’est une comedie très connu en France avec les multiples diffusions a la télévision française. C’est un humour troupier et bon enfant. il y règne une bonne synergie entre les 3 acteurs principaux et malgré la légèreté du scénario on s’attache a ses personnages maladroits mais sympathiques. Le succès commercial du film a amené deux suites :

Ces 2 suites assez bien réussi mais sans la présence de Aldo Maccione qui sera remplace pour son rôle du mitrailleur Tassin par l’acteur français Henri Guybet.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s