Pasqualino Settebellezze


Pasqualino Settebellezze (1975)
VA: Seven Beauties

réalisateur et scénariste : Lina Wertmüller

acteurs:
Giancarlo Giannini … Pasqualino Frafuso
Fernando Rey … Pere du prisonier anarchiste
Shirley Stoler … Commandant
Elena Fiore … Concettina, une soeurr
Piero Di Iorio … Francesco, son frere
Enzo Vitale … Don Raffaele
Roberto Herlitzka … Socialiste
Lucio Amelio … Juriste
Ermelinda De Felice … sa mere

synopsis (wikipedia.fr) : Situé à l’époque de la Seconde Guerre mondiale, le film décrit la vie du principal protagoniste, Pasqualino, un déserteur de l’armée italienne parachuté en Allemagne. Capturé par l’armée allemande et envoyé dans un camp de concentration, il tente de séduire la grosse femme autoritaire et peu attrayante (Shirley Stoler) en charge du camp pour assurer sa survie. Le film fait appel de nombreuses fois à des flashbacks qui présentent le passé du personnage et son cheminement jusque dans l’armée.

note: 8 /10

Lire la suite

Capitalism a love story


Capitalism : a love story (2009)

VF: Capitalisme : Une histoire d’amour

Synopsis: Le documentariste Michael Moore examine, comme il l’a fait il y a vingt ans avec Roger and Me, l’impact qu’ont les politiques économiques des grosses entreprises américaines sur les simples travailleurs. Liant certains hauts dirigeants d’entreprise au pouvoir en place, il aborde le plan de relance de l’économie qui a coûté plusieurs milliards aux contribuables américains. À travers l’exemple d’entreprises coopératives, de familles expropriées ou celui de travailleurs de Chicago qui ont occupé leur usine afin d’être payés, Moore révèle que l’amour que les Américains ont toujours porté à leur système économique s’est effrité.

note: 7 /10

Lire la suite

Vincere


Vincere (2009) Allociné

Réalisateur: Marco Bellochio

Avec Filippo Timi dans le rôle de Mussolini

Synopsis: Ce film décrit la vie d’Ida Dalser et Benito Albino Dalser, l’amante et l’enfant illégitime de Benito Mussolini. Mussolini fait sa première rencontre avec Ida Dalser en 1907 à Trente, alors partie de l’Empire austro-hongrois. Quelques années, plus tard au début de l’année 1914, alors qu’elle a ouvert un salon d’esthéticienne dans cette ville, elle le retrouve haranguant les foules comme dirigeant du parti socialiste local prônant des positions pacifistes dans le conflit en germe. Fasciné par l’intensité du personnage, elle se jette dans ses bras et décide de tout lui sacrifier pour permettre de satisfaire son ambition personnelle. Elle vend tous ses biens et lui remet l’argent afin que celui-ci, alors directeur de la publication renvoyé du journal socialiste Avanti!, puisse fonder en 1914 son propre journal, Il Popolo d’Italia, et appeler contre toute attente, avec le soutien financier de la France et de l’Angleterre, à l’entrée de l’Italie dans le premier conflit mondial aux côtés de l’Entente cordiale. Le 11 novembre 1915 naît Benito Albino, fruit de leur union, mais Mussolini, envoyé sur le front puis démobilisé car blessé lors d’un exercice par l’explosion d’un mortier, se marie civilement avec sa compagne officielle Rachele Guidi dont il aura plusieurs enfants. Il renie alors Ida Dalser et leur fils, cherchant par tous les moyens à taire la vérité.

Lors de sa montée au pouvoir, dont Il Popolo d’Italia est le fer de lance de sa propagande fasciste, il fait interner Ida Dalser qui clame être sa première épouse et la mère de son fils aîné. Elle prétend avoir des preuves matérielles de leur union religieuse, affirmant que les registres de l’église ont été détruits. Elle est placée dans un hôpital psychiatrique à Pergine Valsugana puis à Venise, sans jamais pouvoir revoir son fils. Ida Dalser finira par mourir d’une attaque cérébrale en 1937. Benito Albino est confié un temps à la charge d’oncles et tantes, avant de se voir enlevé et mis en pension religieuse à l’âge de 12 ans pour son éducation, dans le secret le plus total et à l’isolement de ses petits camarades. Élevé dans une école de la marine, il exige également d’être reconnu comme le fils de son père naturel. Il finira par être lui aussi interné dans un asile où il décède le 26 août 1942.

Note: 6.5 /10

Lire la suite

J’irai dormir à Hollywood


J'irai dormir à HollywoodJ’irai dormir à Hollywood (2008) Allociné

Synopsis: il s’appelle Antoine de Maximy et a décidé de conquérir les Etats-Unis : ses routes à pertes de vue, ses paysages grandioses, ses mythes en cinémascope, ses villes immenses, ses communautés, ses stars hollywoodiennes, ses anonymes.  D’Est en Ouest, notre voyageur filmeur prend la route. A pied, en stop, en taxi, en bus, à vélo et même en corbillard ! New York, Miami, Nouvelle-Orléans, Las Vegas. En ligne de mire : Hollywood, où il espère se faire inviter chez une star pour la nuit ! Au hasard du chemin, il va croiser des hommes et des femmes, chacun révèlera sans fausse pudeur, une part de lui-même. Tous ces portraits dessinent un visage aussi touchant que surprenant des Etats-Unis.

Lire la suite

Being W. dans la peau de George W Bush


Being W. dans la peau de George W Bush 2008 (IMDb)

Synopsis: Autobiographie non-autorisée du plus controversé des présidents des Etats-Unis. A l’heure du bilan (globalement jugé comme catastrophique) Karl Zéro et Michel Royer offrent à ‘Dubya’ la possibilité de s’expliquer et de se défendre, grâce au talent d’imitateur de Jim Meskimen. Et W lâche enfin toute sa vérité. Ce scénario ahurissant, Karl Zéro et Michel Royer n’en sont pas les auteurs: c’est une histoire vraie et terrifiante dont nous tous, habitants de la planète, sommes les héros bien involontaires.

note: 6 /10

Lire la suite