Le brave ragazze vanno in paradiso. Noi vogliamo andare dappertutto


Le brave ragazze vanno in paradiso. Noi vogliamo andare dappertuttoA part l’introduction de l’ancien acteur comique Pippo Franco, le reste ce sont les témoignages de jeunes femmes qui ont réussi dans le monde du spectacle en Italie que ce soit comme actrice cinéma ou théâtre, présentatrice TV, top modèle, chanteuse etc … 160 pages qui racontent succinctement leur objectif initial et leur parcours pour y arriver.
Cette juxtaposition peut être intéressante mais ce n’est pas le plus important a mon avis. Observez comment Alessandro Ticozzi, un jeune critique vénitien encore célibataire, tente de concilier travail et plaisir. :mrgreen:

Lire la suite

Livre: Sull’eclettismo di Alberto Lattuada


sull-eclettismo-alberto-lattuada-ticozzi

Le jeune critique vénitien Alessandro Ticozzi vient de publier un nouvel ouvrage. Il y retrace la carrière du grand cinéaste Alberto Lattuada, avec certaines anecdotes et curiosités. Avec une préface du scénariste et producteur Enrico Vanzina et une série de témoignage (de Lando Buzzanca à Dalila di LazzaroCochi Ponzoni et bien d’autres). Alberto Lattuada était un directeur capable d’explorer plusieurs genres, mais toujours en restant fidèle à sa vocation littéraire poétique sans jamais de déclarations banales ou superficielles comme prétexte pour exprimer ses idées; la critique féroce des maux de la société italienne inévitablement corrompus, qu’il oppose à la pureté de la beauté féminine, en particulier chez les adolescents; la capacité d’introspection de respecter les sentiments et les pulsions même les plus intimes de ses personnages, ainsi que de gérer des moyens spectaculaires et capter l’attention du spectateur.

Cet ouvrage en italien de 56 pages que je vous recommande est disponible sur iBS ou ici pour 8 euro. Merci d’encourager de jeune auteur cinephile qui recueille autant de témoignages d’artistes italiens et partage avec éloquence sa passion du cinéma italien.

Arnoldo Foà : la voix et le cinéma


Arnoldo FoaAlessandro Ticozzi, un jeune critique italien de cinéma qui réside a proximité de Venise, m’a récemment envoyé son nouvel ouvrage de 68 pages La voce e il cinema: Arnoldo Foà attore cinematografico. (Editioni Senso Inverso)

Sans doute que ce nom Arnoldo Foà évoque plusieurs souvenirs aux italiens d’Italie entre les pièces de théâtres, les seconds rôles dans des films, les téléfilms italiens et les émissions de radio mais rien chez moi ou presque. C’est un sentiment un peu désagréable, de se sentir comme exclu de cette culture italienne (disons « plus nationale ») même si ce n’était pas un célèbre acteur italien. C’est aussi un regret de ne pas recevoir via le satellite, les émissions de télévision de la RAI et combler une partie de ces lacunes et surtout ces plaisirs qui sont quasi-inaccessibles sinon pour les étrangers.

Lire la suite

L’inviato dalla rete – Alessandro Ticozzi


L'inviato dalla rete - Alessandro TicozziIl y a environ 4 ans, j’ai commencé a discuter avec le jeune critique vénitien Alessandro Ticozzi sur le réseau social Facebook. Nous avions plusieurs opinions et analyses communes pour la comedie italienne dont par exemple les comédies avec Alberto Sordi mais aussi certaines divergences. On s’est parfois disputé a l’italienne :mrgreen: mais la passion commune du cinéma italien nous a gardé en contact durant toutes ces années.

En novembre 2009, j’avais parlé de son ouvrage L’Italia di Alberto Sordi. Récemment Alessandro m’a envoyé son livre L’inviato dalla rete (mars 2013 ed. Sensoinverso Edizioni di Ravenna) qui réunie l’ensemble des articles publiés sur le web qu’il a écrit sur le cinéma italien. Plusieurs de ses articles je les avais déjà lu sur le web.

Même si je ne suis pas toujours d’accord avec Alessandro Ticozzi, il ne fait aucun doute qu’il écrit admirablement bien et possède une grande connaissance du cinéma italien malgré son jeune age. C’est un vrai passionné et je l’ai tout de suite ressenti avec ses long échanges textuel en italien sur le tchat de Facebook. De plus il a réussi a interviewer les artistes ou la famille de célébrités italiennes comme Mario Monicelli ou l’épouse de Nino Manfredi pour notre plus grand plaisir de cinéphile.

Lire la suite

L’Italia di Alberto Sordi


L Italia di Alberto SordiAujourd’hui je vous parle exceptionnellement d’un livre italien sur le cinéma italien écrit par un jeune critique vénitien Alessandro Ticozzi. Je l’ai « rencontré » sur Facebook et une amitié immédiate s’est noué autour de notre passion commune de la comédie italienne et de ses célebres acteurs comme Alberto Sordi, Totò, Nino Manfredi, Vittorio Gassman ou Ugo Tognazzi. Il est assez intarissable et il m’écrivait de longs texte sur le chat de Facebook. Nous échangions en italien nos impressions sur les films, acteurs et réalisateurs italiens. Nous avons des avis assez souvent semblables. Il a sans doute vu autant de comédies italiennes que moi mais pas toujours les mêmes et à nous deux nous sommes une véritable encyclopedie vivante de la comédie italienne au cinéma. De plus il a eu la chance d’interviewer Mario Monicelli, le fils de Ugo Tognazzi, l’épouse de Nino Manfredi, Franca Valeri et d’autres acteurs, scénaristes et réalisateurs italiens.

Lire la suite