Il ladrone


Il  ladrone (1980)rueducine.com-le-larron-1980
VF: Le Larron (106 min)

Réalisateur: Pasquale Festa Campanile
Scénaristes: Pasquale Festa Campanile, Renato Ghiotti, Ottavio Jemma, Santino Sparta, Stefano Ubezio…
Compositeur: Ennio Morricone

AVEC : Enrico Montesano, Edwige Fenech, Bernadette Lafont, Claudio Cassinelli, Enzo Robutti, Sara Franchetti…

SYNOPSIS : Quelques mois avant la mort de Jésus Christ, entre Galilée et Judée, Caleb fils d’une prostituée tente de survivre par le vol et la ruse. Il rencontre la belle Déborah, prostituée, dont il tombe amoureux. Alors qu’il parvient à se faire inviter à un repas de noces, il est témoin d’un prodige effectué par un certain Jésus. Celui-ci a changé l’eau en vin. Caleb est persuadé qu’il s’agit d’un tour de magie…

Note: 5+ /10 Lire la suite

La Voglia Matta


La voglia mattaLa Voglia Matta (1962 N/B 110 min)
(VF 1963: Elle est terrible)

realisateur: Luciano Salce
scénaristes: Luciano Salce, Castellano & Pipolo
compositeur: Ennio Morricone, Gino Paoli

AVEC
Ugo Tognazzi : Antonio Berlinghieri
Catherine Spaak : Francesca

Synopsis: Lorsqu’il parade au milieu de ses amis, Antonio Berlinghieri, ingénieur de quarante ans, fait étalage de sa forme sportive et de ses succès de tous ordres. Le médecin l’a bien prévenu d’avoir à se ménager, mais il n’en tient pas compte. Un dimanche matin, il prend sa décapotable pour aller voir son fils dans l’internat où il l’a mis. Sur la route, il dépanne un groupe de jeunes et reste avec eux, n’ayant d’yeux que pour Francesca. Démon de midi ? Les jeunes se moquent de lui, mais il s’accroche.

note: ./10 Lire la suite

Sacco e Vanzetti


SACCO ET VANZETTISacco e Vanzetti (1971 – 120 min)
VF: Sacco et Vanzetti

realisateur: Giuliano Montaldo
scénaristes: Fabrizio Onofri, Giuliano Montaldo, Ottavio Jemma et Mino Roli
compositeur: Ennio Morricone (chanson de Joan Baez)

AVEC Gian Maria Volontè et Riccardo Cucciolla 

Synopsis: Massachusetts, avril 1920. Deux employés d’une manufacture de chaussures perdent la vie suite à un braquage qui tourne mal. La police met rapidement la main sur deux suspects : Nicola Sacco, cordonnier, et Bartolomeo Vanzetti, marchand de poissons, tous deux Italiens anarchistes. Le procès a lieu quelques mois plus tard et la sentence tombe : les deux hommes sont condamnés à mort. Ils font néanmoins appel, espérant que le manque de preuves et les approximations des témoins feront basculer la prochaine sentence en leur faveur…

note: 7 /10 Lire la suite

Che c’entriamo noi con la rivoluzione?


Che c’entriamo noi con la rivoluzione?Che c’entriamo noi con la rivoluzione? (1972)
VF: Mais qu’est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution? (1974)

realisateur: Sergio Corbucci
scénaristes: Sabatino Ciuffini, Massimo Franciosa, Sergio Corbucci
compositeur: Ennio Morricone

AVEC Vittorio Gassman, Paolo Villaggio, Ricardo Garrone, Eduardo Fajardo, Lorenzo Robledo, Leo Anchoriz, Rosanna Yanni…

SYNOPSIS : Mexique pendant la révolution zapatiste. Le colonel Carrasco sur fond de « I puritani » de Bellini, applique de terribles représailles en fusillant les insurgés par dizaines. Dans les geôles des militaires viennent chercher un prêtre. Le jeune soldat lui dit qu’il n’a rien à craindre : pour lui ce sera des balles à blanc. En chemin vers le peloton d’éxécution alors qu’il croise un autre prisonnier, il se souvient. Tout à commencer quand un acteur italien qui s’était grimé en maure Othello et était poursuivi par une horde de mexicains racistes se réfugie dans son église. Guido Guidi ainsi se nomme l’acteur se lave à la hâte le visage dans le bénitier, à la grande fureur de Don Albino qui le met à la porte de l’église. Le soir alors que Guido Guidi abandonne « Othello » pour « Richard III », vient le visiter un compatriote qui se dit producteur et qui veut lui financer sa pièce ainsi que sa tournée…

note: 6 /10 Lire la suite

Occhio alla penna


Occhio alla penna 1981Occhio alla penna (1981)
VF: ON M’APPELLE MALABAR

realisateur: Michele Lupo
scénariste: Sergio Donati
compositeur: Ennio Morricone

AVEC : Bud Spencer (Carlo Pedersoli), Amidou

SYNOPSIS : Un convoi militaire escortant un prisonnier s’engage dans un canyon. Quand le chef du convoi fait arrêter le convoi. Un nuée d’indiens perchés sur les hauteurs, ainsi qu’au fond du canyon empêche la progression de l’escorte. Le chef indien s’approche et une fois face à la cavalerie exige la libération du prisonnier. Voyant son infériorité numérique l’officier cède et fait relâcher le prisonnier. Le chef indien et l’ex prisonnier s’en vont au galop. C’est là que le doute s’empare du cavalier qui a la longue vue observe les indiens restés immobiles. Effectivement ce sont des leurres en bois et habillés à la hâte qui ont fait office de tribu indienne…

note: 6 /10 Lire la suite

Le streghe


Le streghe (1967, 107 min) VF: Les Sorcieres

1. « La sorcière brûlée vive » de Luchino Visconti
AVEC : Annie Girardot, Silvana Mangano, Francisco Rabal, Massimo Girotti, Helmut Berger, Marilu Tolò
synopsis: Dans la station de ski de Cortina d’Ampezzo une actrice célèbre débarque chez des amis comme une diva. Mais durant la soirée les invités cherchent à percer le personnage et découvrent une femme fragile enceinte ayant des malaises et dont le couple bât sérieusement de l’aile…

2. « Le sens civique » de Mauro Bolognini
AVEC : Alberto Sordi, Silvana Mangano
synopsis: Une femme profite d’un accident de la circulation pour embarquer un homme blessé dans sa voiture et traverser Rome à toute vitesse, mouchoir blanc à la fenêtre, pour arriver à l’heure à son rendez-vous amoureux…

3. « La terre vue de la lune » de Pier Paolo Pasolini
AVEC : Totò, Ninetto Davoli, Silvana Mangano, Laura Betti
synopsis: Dans un bidonville de la banlieue romaine, un père vieillissant et son grand dadet de fils pleurent respectivement femme et mère qui vient de mourir empoisonnée par des champignons. Une fois les larmes versées, pas questions pour eux de rester sans femme et mère, et sur un accord commun se mettent à la recherche d’une femme belle mais pas rousse. Au bout d’une année ils rencontrent Assurdina superbe femme sourde et muette, le père l’épouse et elle se révèle être une véritable fée du logis. Mais pour acheter une maison plus grande ils ont un cruel besoin d’argent. Ils décident de monter une arnaque…

4. « La sicilienne » de Franco Rossi
AVEC : Silvana Mangano
synopsis: Une femme d’un village sicilien affirme avoir été violée par un homme du village voisin. La vendetta est aussitôt proclamée puis la vendetta de la vendetta et ainsi de suite jusqu’à ce que l’on ne sache plus pourquoi tous ces hommes meurent à coups de fusils depuis tant de temps…

5. « Une soirée comme les autres » de Vittorio de Sica
AVEC : Silvana Mangano, Clint Eastwood
synopsis: Rome, Giovanna mariée à Charlie depuis plu de 10 ans se plaint que celui-ci la délaisse et ne lui fait plus l’amour. Elle plonge alors dans des rêves extatiques où elle se fait prendre par les super héros des bandes dessinées. Elle finit même par fantasmer qu’elle fait un strip-tease torride dans un stade rempli d’hommes. Et que Charlie en héros de western tire dans la foule pour éliminer un à un ses rivaux.

MUSIQUE : Piero Piccioni sauf pour  « La terre vue de la lune« de Ennio Morricone

note pour l’ensemble: 7 /10 Lire la suite

Il gatto


Il gatto (1977)
VF: Qui a tue le chat ?

réalisateur: Luigi Comencini
scénaristes: Rodolfo Sonego, Augusto Caminito et Fulvio Marcolin
musique: Ennio Morricone

AVEC : Ugo Tognazzi, Mariangela Melato, Michel Galabru, Dalila di Lazzaro, Philippe Leroy, Jean Martin, Mario Brega…

SYNOPSIS : Rome années 1970 Amedeo et Ofelia Pecoraro on hérité d’un immeuble vétuste. Ils vivent (mal) des loyers perçus ceux-ci étant très bas en rapport avec le délabrement de l’ensemble. Ils ont doc décidé de vendre l’immeuble à une société qui le rasera et en fera une bâtisse de 22 étages. Mais les conditions de la vente exigent que l’immeuble soit vidé de tous ses habitants. Amedeo et Ofelia ne vivent pas en bonne entente, autre sujet de tourment on vient de leur assassiner leur chat. Mais qui a tué le chat ?…

note: 6 /10 Lire la suite

Per qualche dollaro in più


Per qualche dollaro in piùPer qualche dollaro in più (1965, 132 min)
VF: Et pour quelques dollars de plus

réalisateur: Sergio Leone
musique: Ennio Morricone

AVEC : Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Gian Maria Volontè, Klaus Kinski, Luigi Pistilli, Mario Brega …

SYNOPSIS : Le colonel Mortimer qui a emprunté le train en direction de Santa Fe, tire la sonnette d’alarme au moment du passage du train à la gare de Tucumcari. Il est à la poursuite d’un outlaw nommé Guy Calloway. Le colonel Mortimer, entre dans un saloon, et demande au barman où se trouve l’homme recherché pour 1000 dollars. Le barman lui dit qu’il est dans une chambre à l’étage. Calloway malgré sa tentative de fuite est abattu par Mortimer. En percevant sa prime et en se renseignant sur le dénommé Baby « Red » Cavanagh recherché pour 2000 dollars il apprend que celui-ci se trouve sûrement à WhiTe Rock, mais qu’il a déjà à ses trousses un chasseur de prime surnommé le manchot…

note: 7+ /10 Lire la suite

Western italien dit « spaghetti »


Aux Etats-Unis dans les années 1950 se tournent de grands péplums dont le premier « Quo Vadis » de Mervyn LeRoy, « Les 10 commandements » de Cecil B. De Mille « Ben-Hur » de William Wyler, « Spartacus » de Stanley Kubrick et « Cléopâtre » de Joseph L. Mankiewicz. Ces productions profitent des installations et des coûts de production de Cinecittà. Ce qui lance l’industrie de péplums italiens avec des héros tels Hercule ou Maciste aux diverses aventures qui amusent les foules italiennes et européennes. Mais le genre se tarit et le principal studio italien « Titanus » est en faillite.

1964 : Sergio Leone décide d’adapter un film japonais de samouraï d’Akira Kurosawa « Yojimbo » en western qui s’intitule « Pour une poignée de dollars » Tout en rejetant le code américain des films de John Ford, John Sturges ou Howard Hawks. Le héros n’est pas issue de la cavalerie ou un fermier aux prises d’un potentat régional. Le héros surgit de nulle part, ne porte pas de nom et possède une morale plus que douteuse. Le film contient une violence inhabituelle empreinte de sadisme. Nouveauté un genre d’humour noir s’invite dans le genre. Les plans de Sergio Leone étirent le temps avant les scènes d’action, qui elles, sont très brèves. Lire la suite

Il buono, il brutto, il cattivo


Il buono, il brutto, il cattivo (1966, 182 min)
VF: Le Bon, la Brute et le Truand (1968, 166 min)

réalisateur : Sergio Leone
scénaristes: Sergio Leone, Luciano Vincenzoni, Age & Scarpelli, Sergio Donati
musique: Ennio Morricone

Clint Eastwood : Blondin, « le bon »
Lee Van Cleef : Sentenza, « la brute »
Eli Wallach : Tuco, « le truand »
Aldo Giuffrè : le capitaine alcoolique
Luigi Pistilli : le père Pablo Ramirez
Rada Rassimov : Maria
Mario Brega : le caporal Wallace

SYNOPSIS : Trois hommes Blondin, Tuco et Sentenza sont à la recherche d’un trésor durant la guerre civile américaine. Chacun connaît une partie de l’énigme pour atteindre le trésor. Il faut en réunir tous les morceaux pour atteindre le cimetière de Sad Hill et la tombe sans nom à côté de celle de Arch Stanton. Au gré des opportunités, et des péripéties, les alliances seront bouleversées tout au long de leur quête. L’exacerbation des trahisons et des rivalités auront leur dénouement au cimetière.

note: 8+ /10 Lire la suite