Sacco e Vanzetti


SACCO ET VANZETTISacco e Vanzetti (1971 – 120 min)
VF: Sacco et Vanzetti

realisateur: Giuliano Montaldo
scénaristes: Fabrizio Onofri, Giuliano Montaldo, Ottavio Jemma et Mino Roli
compositeur: Ennio Morricone (chanson de Joan Baez)

AVEC Gian Maria Volontè et Riccardo Cucciolla 

Synopsis: Massachusetts, avril 1920. Deux employés d’une manufacture de chaussures perdent la vie suite à un braquage qui tourne mal. La police met rapidement la main sur deux suspects : Nicola Sacco, cordonnier, et Bartolomeo Vanzetti, marchand de poissons, tous deux Italiens anarchistes. Le procès a lieu quelques mois plus tard et la sentence tombe : les deux hommes sont condamnés à mort. Ils font néanmoins appel, espérant que le manque de preuves et les approximations des témoins feront basculer la prochaine sentence en leur faveur…

note: 7 /10 Lire la suite

Il magnifico cornuto


Il magnifico cornuto (1964 n/b 124 min)
VF: Le cocu magnifique

réalisateur: Antonio Pietrangeli
scénaristes: Diego Fabbri, Ruggero Maccari, Ettore Scola, Stefano Strucchi
compositeur: Armando Trovajoli

Ugo Tognazzi: Andrea Artusi
Claudia Cardinale: Maria Grazia
Gian Maria Volonté: Assesseur
José Luis de Villalonga: President
Bernard Blier: Pellicciaio Mariotti
Lando Buzzanca: Giovannino
Salvo Randone: Belisario

synopsis: Un homme qui a tout pour être heureux, il s’essaye au joie de l’adultère, mais écœuré devant la rouerie féminine, commence a se poser bien des questions sur la fidélité féminine et se voit peu a peu, par similitude, rongé de doutes quant a sa propre épouse qu’il finira par épier et surveiller de mille manières.

note: 7+ /10 Lire la suite

Per qualche dollaro in più


Per qualche dollaro in piùPer qualche dollaro in più (1965, 132 min)
VF: Et pour quelques dollars de plus

réalisateur: Sergio Leone
musique: Ennio Morricone

AVEC : Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Gian Maria Volontè, Klaus Kinski, Luigi Pistilli, Mario Brega …

SYNOPSIS : Le colonel Mortimer qui a emprunté le train en direction de Santa Fe, tire la sonnette d’alarme au moment du passage du train à la gare de Tucumcari. Il est à la poursuite d’un outlaw nommé Guy Calloway. Le colonel Mortimer, entre dans un saloon, et demande au barman où se trouve l’homme recherché pour 1000 dollars. Le barman lui dit qu’il est dans une chambre à l’étage. Calloway malgré sa tentative de fuite est abattu par Mortimer. En percevant sa prime et en se renseignant sur le dénommé Baby « Red » Cavanagh recherché pour 2000 dollars il apprend que celui-ci se trouve sûrement à WhiTe Rock, mais qu’il a déjà à ses trousses un chasseur de prime surnommé le manchot…

note: 7+ /10 Lire la suite

Western italien dit « spaghetti »


Aux Etats-Unis dans les années 1950 se tournent de grands péplums dont le premier « Quo Vadis » de Mervyn LeRoy, « Les 10 commandements » de Cecil B. De Mille « Ben-Hur » de William Wyler, « Spartacus » de Stanley Kubrick et « Cléopâtre » de Joseph L. Mankiewicz. Ces productions profitent des installations et des coûts de production de Cinecittà. Ce qui lance l’industrie de péplums italiens avec des héros tels Hercule ou Maciste aux diverses aventures qui amusent les foules italiennes et européennes. Mais le genre se tarit et le principal studio italien « Titanus » est en faillite.

1964 : Sergio Leone décide d’adapter un film japonais de samouraï d’Akira Kurosawa « Yojimbo » en western qui s’intitule « Pour une poignée de dollars » Tout en rejetant le code américain des films de John Ford, John Sturges ou Howard Hawks. Le héros n’est pas issue de la cavalerie ou un fermier aux prises d’un potentat régional. Le héros surgit de nulle part, ne porte pas de nom et possède une morale plus que douteuse. Le film contient une violence inhabituelle empreinte de sadisme. Nouveauté un genre d’humour noir s’invite dans le genre. Les plans de Sergio Leone étirent le temps avant les scènes d’action, qui elles, sont très brèves. Lire la suite

A cavallo della tigre


A cavallo della tigre (1961)
vf: A Cheval sur le tigre (1976)

réalisateur: Luigi Comencini
scénaristes: Luigi Comencini, Mario Monicelli,Age & Scarpelli
musique: Piero Umiliani

Nino Manfredi: Giacinto Rossi
Mario Adorf: Tagliabue
Gian Maria Volonté: Papaleo
Raymond Bussières: La souris

synopsis: Giacinto Rosi, un brave type pas très malin, se retrouve en prison pour un délit mineur. Là, on lui avait confie le poste-infirmier, ce qui lui convient bien. Il a presque purgé sa peine lorsque trois dangereux détenus, deux véritables bandits et un criminel, par jalousie, l’obligent à fournir quelques accessoires, auxquels il avait accès, et le rendent complice de son évasion. Il passe même pour en être l’instigateur et il est activement recherché par la police. A près une cavale de plusieurs jour où deux évadés trouvent la mort, Giacinto arrive chez lui. Un homme a pris sa place aurprès de sa femme et a pris soin des enfants. C’est un chômeur. Pour leur éviter la misère et afin qu’ils touchent la prime concernant sa capture, il se fait prendre et dénonce même son co-équipier d’évasion. Avant que ne s’ouvre son procès, il écrit maladroitement à son avocat.

note: 8+ /10 Lire la suite

Gian Maria Volonté


Gian Maria Volonté est un acteur italien que j’apprécie même s’il n’a pas joué dans beaucoup de comédie. Il a surtout joué dans des films engagés politiquement et aussi des films d’actions policiers /westerns en début de carrière.

Voici quelques uns de ses meilleurs films politiques : Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto, Il caso Mattei, Todo modo, Cristo si è fremato a Eboli, Il caso, Moro, L’opera al nerol, Tre colonne in cronaca, Porte aperte, Una storia semplice

il s’est fait connaitre à l’étranger au départ avec 2 westerns de Sergio Leone Pour une poignée de dollars & Et pour quelques dollars de plus ou il incarne un méchant face à Clint Eastwood.

Lire la suite

L’armata Brancaleone


L’armata Brancaleone (1966)
VF: L’Armée Brancaleone

réalisateur: Mario Monicelli

scénaristes: Age et Scarpelli, Mario Monicelli

acteurs:
Vittorio Gassman … Brancaleone da Norcia
Catherine Spaak … Matelda
Folco Lulli … Pecoro
Gian Maria Volonté … Teofilatto dei Leonzi
Maria Grazia Buccella … La veuve
Barbara Steele … Teodora
Enrico Maria Salerno … Zenone
Carlo Pisacane … Abacuc

synopis: Dans l’Italie autour de l’an mille, en proie à la peste et aux Sarrasins, les picaresques aventures du Sire Brancaleone da Norcia et de son improbable armée. Partis de Faleri à la conquête d’un titre féodal dans les Pouilles, ils devons affronter la peste, une veuve débridée et, après avoir délivrée une vierge enlevée par les brigands, les pirates sarrasins.

note: 8 /10

Lire la suite

Le quattro giornate di Napoli


Le quattro giornate di Napoli (1962)
VF: La bataille de Naples

réalisateur: Nanny Loy

scénaristes : Carlo Bernari, Pasquale Festa Campanile, Massimo Franciosa, Nanni Loy et Vasco Pratolini

Aldo Giuffrè … Pitrella
Lea Massari … Maria
Jean Sorel … Livornese
Gian Maria Volonté … Stimolo
Georges Wilson … Directeur de prison pour mineurs

sujet: Le film décrit l’insurrection qui a éclaté spontanément à Naples après la fusillade de quelques marins italiens le 28 Septembre 1943 et qui en quatre jours a battu et mis en déroute les Allemands hors de la ville avant l’arrivée des Alliés.

note: 8 /10

Lire la suite